> New York – New York

13 septembre 2005

Mon oncle et ma tante, comme de nombreux congénères de la Bretagne intérieure, ont fait fortune à New-York dans leur jeunesse où ils travaillaient dans des restaurants où sévissait un efficace réseau de Bretons. A leur retour, ils habitent Gourin, cité bâtie sur le flanc sud des Montagnes Noires, capitale d’un petit pays que le siècle écoulé a saigné à blanc. L’histoire raconte que faute de suffire à nourrir ses habitants, cette terre est devenue terre d’émigration au moment des grandes famines des années 1881. Il en est resté une vivante tradition d’exil, puisqu’aujourd’hui encore nombreux sont les Gourinois à vivre outre-Atlantique.

Je me souviens qu’avec mon frère nous écoutions à la veillée les histoires des Bretons de New-York, de leur club de foot, de la façon d’obtenir des cartes vertes qui donnent droit de résider et de travailler aux Etats-Unis et de se démerder sans ce sésame…

Nous étions émerveillés de cette mafia bretonne passée sous silence et qui se sortait fort bien d’affaire. Et chaque année, entre le 15 août et la rentrée scolaire où nous les rejoignions à Noirmoutier en vacances, nous avions droit à ce récit que nous réclamions en même temps que nous apprenions à jouer à la belote. Dans la famille, les assiettes en faïence avec une vue de New-York rappellent cet épisode. Des photos nous montrent également en habits achetés à la « Big apple ». Aux fêtes de famille, quelques Bretons Américains nous donnaient à voir de la culture américaine. En particulier, je me souviens d’un neveu de Monique qui se connaissait en dollars et semblait déjà fait malgré son jeune âge pour la finance. C’était ça l’Amérique. Un pays d’une modernité inaccessible.

Dsc03132

Vendredi 9 septembre 2005, great lawn de Central Park.
Photo : Antoine.

3 Réponses to “> New York – New York”

  1. Filip Says:

    La photo est de l’ami Antoine ?

    J'aime

  2. fabio Says:

    bon début mais un blog qui peut encore progresser. ta maman prof

    J'aime


  3. Bonjour,
    J’ai créé des moules culinaires Bretons : hermine, petit et grand Triskell, avec lesquels vous pouvez préparer des plats sucrées, salés ou glacés ; les moules vont dans un four micro-ondes, ou congélateur. Vous pouvez les trouver sur le site de ma société, les acheter, les offrir avec un coffret cadeau, faire des glaàons celtes plein plein de choses : allez vite sur http://www.moldeo.eu
    A bientôt Kenavo,
    Véronique.

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :