> Loïc is the best

22 mars 2006

J’ai bien aimé l’article de Loïc paru dans la Dépêche :

Quel avenir pour la démocratie ?

Il est de raison de croire que la volonté absolue de la démocratie s’exprime dans les urnes. Le vote au suffrage universel est un élément important dans l’expression de la volonté du peuple. Ce vote confère à celui qui est élu une légitimité dans ses décisions. Toutefois, il faut avoir conscience que l’expression de la démocratie ne peut se limiter à l’expression de la légitimité des urnes, elle n’est pas absolue. Très tôt, la démocratie s’est accompagnée de la volonté d’affirmer le principe de liberté et d’apporter une légitimité permanente à l’Etat.
Pour protéger la liberté face aux abus du pouvoir, on renforça la démocratie par un certain nombre de règle. Ces règles sont les principes fondamentaux du droit. Ils sont devenus à travers la constitution l’expression suprême de la définition que nous partagions du pacte républicain. Ce pacte est le ciment de la Nation depuis plus de deux siècles. Par ailleurs, un certain nombre de règles admises ont permis depuis le début du siècle que notre société s’épanouisse dans la stabilité de ce pacte républicain. Le droit de manifester et de grève furent les éléments qui renforcèrent l’expression de la démocratie. Il s’installa comme un axe de contre pouvoir, au delà de l’idée que l’élite de la Nation se voyait confier les rennes du pays, le peuple gardait le droit d’exprimer de manière plus ou moins véhémente son mécontentement.
Ce contre pouvoir, sa prise en compte, a permis deux choses : le maintien d’un dialogue constant entre gouvernants et gouvernés, mais également de permettre à ceux qui ne disposaient pas de la majorité de pouvoir exprimer ouvertement leurs points de vue. La démocratie a toujours eu à cœur d’écouter ses minorités. D’abord parce qu’elle sait qu’elle peut faire fausse route dans ses décisions, mais parce que de la défense des moins nombreux, dépend souvent l’avenir des « socialement
faibles ». Ce droit de manifestation et de grève a permis la construction de notre système de protection sociale, des hommes de tout bord politiques, sociaux ou spirituels se sont battus pour son expression. La retraite, les congés payés et de nombreux acquis ont été gagné pour la
totalité des citoyens par une minorité de citoyens décidés. Que serions nous si il avait fallu que la majorité des salariés soient grévistes pour que le front populaire donne le droit aux congés payés? Qu’aurions nous fait si le gouvernement avait cassé les piquets de grève pour laisser travailler la majorité silencieuse? Avons nous pris toute les bonnes décisions à travers l’expression de la majorité ?
Depuis plusieurs mois, l’absence de prise en compte du dialogue social est en train de transformer totalement la discussion qui peut exister entre l’homme de la rue, le citoyen de base, et le législateur.

La gestion des mouvements de grève de 2003 (« ce n’est pas la rue qui gouverne »), l’adoption sans concertation du CNE et du CPE, sont autant d’habitudes prises quand à la radicalité de l’expression du pouvoir. Elle implique malheureusement deux constats. On a assimilé pendant des années le verbe gouverner avec les mots« comprendre » et « décider ». Nous sommes en train de vivre une situation où le mandat vaudra pour tout pouvoir de décision. Où est dans le programme de l’UMP en 2002, l’existence du CNE ou du CPE ? Comment croire qu’un mandat est un chèque en blanc social ?

Ne pas prendre en compte l’expression d’un mécontentement qui s’exprime par la grève ou par des manifestations, c’est prendre le risque de couper ce dialogue social. Quelles seront les voies de recours pour exprimer son désaccord ? N y-a-t-il pas un risque accrue à la violence sociale ? Doit on croire qu’une société axée vers la répression pourra comme en banlieue mettre la « racaille », sociale ou politique au pas ? Ne pas en tenir compte met gravement la démocratie et la paix sociale en danger.

Loïc CARTAU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :