> Noce bretonne

30 mai 2006

Dsc00023_1

A la mairie.

Samedi 27 mai, Philippe épousait Sylvie en la mairie de Ploudalmézeau. J’étais là et comptais parmi les nombreux amis des mariés. Je ne soupçonnais pas l’ampleur de la cérémonie à laquelle j’allais assister. Le caractère des mariés pas plus que l’invitation que j’avais reçue dans ma boîte à lettres ne m’avait mis la puce à l’oreille. En arrivant sur les lieux, je ne pensais pas trouver une si belle localité de Bretagne. Malgré le temps qui embrumait Portsall, la mer offrait un paysage que seul un pays celte peut mettre en scène d’une aussi belle manière.

Partis de Nantes le matin, Jean et moi trouvâmes un resto qui pu nous offrir à déjeuner à l’heure espagnole. Le fils de la patronne nous confirma que le soir même une soirée Ricard avec hôtesses était organisée. Les nuits étaient plus chaudes que nous le pressentions à Portsall. Peu de temps avant l’heure de la Mairie, Jean investit une somme colossale dans l’acquisition d’un énième pull marin. Il faisait toujours frisquet sur les rives de la Manche.

J’arrivais à temps pour assister en Mairie –Ti Ker- au mariage bilingue célébré par un adjoint au maire proche de la famille Quéré. Ce breton typique eu tout le loisir de disserter sur les mariés et leurs proches ainsi que de présenter Ploudalmézeau, son histoire, ses maires et son économie. Mais ce que je pus voir de plus près, ce furent des mariés incroyablement beaux. Un peu comme au cinéma, ils étaient transfigurés dans leurs habits neufs et peut-être dans leur nouvelle vie de stars d’un jour. Magnifique.

Après la mise en bouche du midi et les propos de l’élu local sur les charmes de sa commune, nous pûmes contempler par nous-mêmes les dunes et participer à une organisation des prises de photos officielles de la fête.

Dsc00028_2

Dans la famille.

Le beau temps arriva pour le vin d’honneur organisé dans la demeure familiale. S’en suivit une échappée sauvage vers le restaurant « les voyageurs » à Plabennec où devait se dérouler une véritable noce bretonne. J’en ai connu une seule de même intensité lorsque Nathalie, la fille de cousin Yves, se maria avec un pêcheur de Concarneau. Les Finistériens sont réputés pour leur côté boute-en-train. Qualité peu répandue parmi les Nantais présents. Un discours, une chanson et une qualification en finale… c’est bien peu !

La soirée bien arrosée se termina sur la piste de danse qui se conclut par U2, le groupe préféré de Philippe. Je ne me souviens plus comment nous arrivâmes à notre hébergement… Les routes ne sont pas vraiment droites aux abords des abers.

Dsc00029_1

La côte et sa flore.

Le lendemain, le retour se fit autour de deux jambons de pays pour lesquelles Emilie eut les yeux de Chimène. Une marche sur la côte nous fit le plus grand bien avant de regagner Nantes.

2 Réponses to “> Noce bretonne”

  1. antoine Says:

    J’aime beaucoup la composition de la première photo.

    J'aime

  2. Hugues Says:

    C’est donc la première photo de tout ce blog que tu apprécies véritablement… merci bien !
    HB photographe amateur.

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :