> Pourquoi pas une femme curée ?

16 janvier 2007

Une femme, Sandrine Buchinger, a été élue, dimanche, membre du consistoire israélite du Haut-Rhin. C’est la première femme élue dans l’un des trois consistoires « concordataires » d’Alsace-Moselle, qui viennent d’accepter que des femmes soient éligibles, après une décision du tribunal administratif de Strasbourg ( Le Monde du 20 septembre). Si cela pouvait donner une leçon aux catholiques ainsi qu’x autres religieux misogynes et pourquoi pas quelques idées à tous ceux et à toutes celles qui pensent que les lois de la République sont supérieures à toutes les autres. A bon entendeur, salut !

4 Réponses to “> Pourquoi pas une femme curée ?”

  1. BR de Kerzantrec Says:

    Féminisme et Religion…

    De même, il y a une femme rabbin à Paris (mouvement juif libéral)…

    Il y a depuis longtemps des femmes pasteurs dans les les Eglises Protestantes « historiques » (Luthérienne et Réformée), ainsi que dans plusieurs « nouvelles » églises évangéliques -sauf peut-être dans celle de George W. Bush…?-.

    Reste les musulmans, encore que le Maroc prévoit de former des femmes imams et, en Christianisme, Orthodoxes et Catholiques (terme usurpé : tous les chrétiens reconnaissent la catholicité de l’Eglise, c’est à dire son universalité dans le Temps et dans l’Espace… Simplement, sa manifestation ne passe pas forcément par une sujétion à l’Eglise de Rome ! On devrait donc, en toute rigueur, les appeller « Romains » !!! Mais tous sont « catholiques »…).

    Pourtant, Paul nous dit dans son Epître aux Galates, chapitre 3, verset 28 : « En Christ, vous êtes UN, il n’y a plus ni hommes ni femmes, ni Juif ni Grec, ni maître ni esclave… ».

    Le premier concile de Jérusalem (Actes 15, repris dans Galates) raconte cette « égalité » reconnue aux « gentils » (païens) par rapport aux juifs (fin de la circoncision : baptême !, spiritualisation des rites juifs ). Pierre mange (Cène…) avec les « impurs » (non juifs, incirconcis). Paul, dans son épître à Philémon demande qu’on « anticipe » entre chrétiens la fin de l’esclavage encore en vigueur à l’époque…

    Reste l’égalité homes-femmes ! Paul VI s’était contenté de dire que ça ne lui paraissait pas dans la Tradition de son Eglise… Jean-Paul II, lui, a tout verrouillé, en engageant même son « infaillibilité » (!!!), sans pour autant respecter les conditions établies par Vatican I, -qui avait « inventé » cette monstruosité théologique, que beaucoup d’évêques ont d’ailleurs refusé de voter, dont le célèbre Dupanloup, d’Orléans, destinée à « compenser » la perte des Etats Pontificaux à la fin du XIXème siècle…-.

    De nombreuses théologiennes féministes aux USA se battent pour cette théologie « inclusive » sévèrement réprimée à Rome … qui, ne craignant pas le ridicule a aussi « refroidi » le rapprochement avec la Communion Anglicane depuis l’Ordination de femmes prêtres et évêques… Soutenon les !!! Je doute que B. 16 (Bévues ?!?) se distingue par l’esprit de changement… qui serait pourtant l’Esprit de Fidélité !!!

    Et c’est la semaine de l’Unité : Merci de « titiller » tous vos amis « cathos »(=romains) sur ce thème; il n’y a que les batailles qu’on ne livre pas qui sont perdues d’avance…

    Liberté, Egalité, Fraternité (Sororité, disait Marguerite Yourcenar !). Vive la République !!!

    Giordano Bruno, Rebell Hérétik…

    J'aime

  2. BR de Kerzantrec Says:

    Féminisme et Foi

    A l’appui de l’Ordination de femmes prêtres, on peut aussi citer l’Epître aux Romains (!!!), toujours de Paul qui, en son chapître 16, cite JUNIAS (Junie) et son compagnon comme « Apostoloï » (Apôtres, en grec… dont le Vatican affirme qu’il faut les comprendre comme premiers évêques… sauf pour elle, dans ce cas là !!! Tiens donc… Mais n’induisons pas le « bas peuple » (cet ignorant -!-) en confusion…

    Au début de ce chapître (Rm 16), on évoque aussi les diaconnesses de Cenchrée… mais là aussi Rome nous dit qu’il ne faut pas y voir des « diacres femmes »…

    Ah bon !!! Sympa, parfois, il faut lire ce qui n’est dit nul part (l’infaillibuilité du pape : seule peut s’admettre l’infaillibilité de la Bible, Parole de Dieu… Et encore, Paul Ricoeur a diagnostiqué, avec les éxègètes, le « Conflit des Interprétations » !), parfois il ne faut pas lire ce qui est explicetement écrit… Plaisant !

    Je dois à Hervé Legrand, Dominicain, d’avoir « découvert » Junie l’Apôtre… et que Rome, dans les textes liturgiques -lus à la Messe- « censurait » ce passage !!! On lit juste les diaconesses, et encore en expliquant la « différence » avec les diacres… Ben voyons !

    Quant à Marie-Madeleine, elle est parfois désignée -par des hérétiques dans mon genre !- comme « l’Apôtre des Apôtres » pour annoncer la première aux Disciples le Tombeau vide… et donc, pour les croyants, la Résurrection !!!

    Eh oui, c’est une femme qui le découvre, est « briefée » par l’Ange (symbole de Dieu qui communique) et le leur annonce; la première !

    Mais je fais du mauvais esprit.. Bientôt à ce rythme, on s’interrogerait sur ce qu’il faut comprendre sur ce (jeune… souvent assimilé à Jean, mais des éxégètes ne sont pas d’accord) « disciple que Jésus aimait »… On ne va pas le suspecter d’avoir un petit faible pour les beaux garçons, quand même !!! Tsss…

    Lisez vous mêmes (croyants ou non, on ne pert pas son temps avec la Bible !).

    Hérétik Nono (Giordano Bruno)

    J'aime

  3. BR de Kerzantrec Says:

    Christianisme… (3)

    J’insiste : « catholique » vient de Katholicos, qui veut dire universel en grec… Cela a été rappelé hier soir avant de réciter le credo, à l’Eglise Anglicane de Versailles qui organisait une célébration oecuménique pour la semaine de l’Unité…

    On peut manifester cette catholicité en se reconnaissant mutuellement comme pleinement Eglise(s) du Christ… Certaines le font en se « soumettant » à la juridiction de celle de Rome… D’autres, non !

    L’Eglise est une Eglise d’églises… ou elle n’est pas !!! Et on ne sait pas où elle n’est pas !!! Par essence, elle a vocation à accueillir tous les humains, de quelque « race », culture ou époque qu’ils soient. C’est la seule définition théologique sure… On peut simplement en voir des branches visibles (et plus ou moins fidèles, la conversion est un appel de chaque jour !) ici ou là…

    Bonne méditation à toutes et à tous !

    Nono, Ecclésiam Victim

    J'aime

  4. wladimir Says:

    Bonjour,
    je tombe sur voter blog où je vois que vous abrodez la question des femmes prêtres, et à la place des femmes en général dans la chrétienté.
    Je vous sugère ainsi de faire un tour sur le blog de Camille de Villeneuve (http://viergesoumeres.blogspirit.com), qui vient de publier aux éditions philippe Rey « Vierges ou Meres, quelles femmes veut l’Eglise », un très bon essai sur la question, à la fois plein d’humour et d’intelligence.
    Bonne lecture,
    Wladimir

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :