> Si Rocard avait su… par Robert Chapuis

21 mars 2007

Hier, début de soirée studieuse auprès du bureau de « Sauvons l’Europe – collectif Haute-Garonne ». Une fois la préparation de l’assemblée générale terminée, une discussion libre autour de la présidentielle s’engage. Et là, mon président qui dont nous étions les hôtes nous livre le bouquin de son ancien compagnon Robert Chapuis sur l’histoire du courant rocardien. Ce dernier vient de publier un témoignage sur la deuxième gauche aux éditions de L’Harmattan dans la collection « Des pongs et des roses ». Pour 20 €, on peut en savoir plus si Michel Rocard avait su prendre le pouvoir. Notre camarade en déduit que la gauche en eût été changée. Et il est loin d’avoir tort. Mais tel n’est pas le cas aujourd’hui. Robert Chapuis a été l’un des plus fidèles compagnons de Michel Rocard. « Plus rocardien que Rocard lui-même », il témoigne aujourd’hui de ce que fut l’aventure rocardienne. Un livre de plus sur mon rayonnage politique rubrique rocardisme.

2 Réponses to “> Si Rocard avait su… par Robert Chapuis”

  1. BR de Kerzantrec Says:

    Hi !

    Ah, le rocardisme… Notre jeunesse !!!

    Si tu veux voir Juliette Binoche en réfugiée bosniaque musulmane à Londres, rencontrant Jude Law, architecte-urbaniste décalé à King’ Cross, perdu dans ses difficultés conjugales et une fille de 13 ans limite autiste, via son fils (serbe par son père !) « gentleman acrobate cambrioleur », va voir « Par Effraction » d’Anthony MINGHELLA (Le Patient Anglais)…

    TéléCinéObs dit très justement que c’est « intimiste et universel »…

    A voir, de même que « La Vie des Autres » de F.H. von Donnersmarck, génial, -j’insiste !-, « Les Témoins » d’André Téchiné, puissant, et, éventuellement, « Angel » de François Ozon, quoiqu’un peu maniéré à mon goût …

    Ciné Ségo Nono

    J'aime

  2. BR de Kerzantrec Says:

    A propos de « Notre Jeunesse »… C’est un excellent bouquin de Charles Péguy, dialogue ou plutôt lettre ouverte à Jean Jaurès sur l’Affaire Dreyfus, après la réhabilitation… C’est là qu’il écrit sa fameuse phrase : « la mystique se dégrade en politique » !

    Encore très actuel… à lire, donc !

    Gaucho Nono, parpaillot (eh oui, je suis toujours en colère contre les ayatollahs du Vatican, cf mes commentaires précédents !)

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :