> Le Canigou, Fuji-Yama catalan

20 mai 2007

Lors d’un déplacement professionnel à Perpignan mercredi dernier, j’ai eu le souffle coupé. Au sortir du dernier village de l’Aude, Fitou sans doute, juste au débouché du dernier contrefort pyrénéen qui vient s’échouer dans la Méditerranée, apparaît un paysage grandiose. Au sud, un large bande côtière fait apparaître la forteresse de Salses avec en arrière plan la mer puis la ville de Perpignan qui baigne dans l’eau. A l’ouest, un immense drapeau aux couleurs catalanes claque au vent à côté d’une sculpture contemporaine réinterprétant les quatre barres rouges sur fond jaune. Entre ces deux points, la magnifique chaîne pyrénéenne prend un relief tout particulier. Elle s’élève en forme de massif inexpugnable aux airs d’estampes japonisantes. Entre la surface de la mer ou le niveau de la mer et les neiges éternelles du mont Canigou, une sérénité semblait se dégager dans un ciel bleu sans nuage. C’est à cet instant que la montagne sacrée des Catalans me fit penser au Fuji-Yama et à ses nombreuses représentations dessinées. Terre sacrée de tout un peuple, elle en a certainement la force. Forme gigantesque surplombant un territoire, elle en prenait aussi la forme.

Sur le chemin du retour la magie avait disparu du rétroviseur. L’effet de surprise avait aiguisé mon intérêt. Je n’avais jamais vu cette région sous cet angle. Pourtant, j’ai déjà pris cette autoroute pour aller à Barcelone. De même que je suis déjà allé voir mon père qui a une maison à Vernet-les Bains derrière Villefranche-de-Conflent. Sans doute ai-je trop souvent pris les routes de traverse par les chemins montagneux de l’Ariège et de l’Aude.

Pour ma prochaine tournée dans le sud, je n’oublierais pas la beauté de ce territoire qui cumule le mérite du beau temps, plus 4° à 5° par rapport à Toulouse, ceux de la mer et de la montagne.

catalan.1179432764.jpg

Le drapeau catalan.

canigou.1179432752.jpg

Le Canigou.

lili.1179432740.jpg

3 Réponses to “> Le Canigou, Fuji-Yama catalan”

  1. munduruku Says:

    salut !
    dans tes liens tu renvois sur le site de Paco Ibañez, ce qui est super, mais tu l’appelles Pablo … dommage ! Une coquille sans aucun doute

    J'aime

  2. hugues Says:

    Tu as raison munduruku mais je ne sais pas pourquoi je me suis trompé.

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :