> Alain Croix : « Nantes est-elle bretonne ? »

12 août 2008

Le château de Nantes, rappelle Alain Croix, était en concurrence avec ceux de l’Hermine à Vannes, et de Suscinio. L’historien ouvre le dossier en posant vingt-et-une questions, et tentatives de réponses, publiées dans la revue Place Publique (1). Pendant sept siècles. Dans les années 1 100, l’appartenance de Nantes à la Bretagne historique devient « incontestable », note Alain Croix. « Il existe, cas très rare dans l’histoire de l’Europe, un territoire dont les limites ne changent pas entre la fin du XIe siècle et 1790, soit pendant 700 ans, et Nantes en relève, sans doute possible. »

Un château parmi d’autres. La Chambre des comptes déménage à Nantes après 1491. La Chancellerie y installe ses archives. Pourtant, affirme Alain Croix, Nantes n’est pas la capitale de la Bretagne, au sens moderne du mot, c’est-à-dire siège de l’administration centrale. Au temps des ducs de Bretagne, l’administration suit le duc dans ses déplacements. « S’il fallait désigner une capitale historique de la Bretagne, la réponse serait impossible pour la période ducale, et c’est Rennes qui s’imposerait sans aucun doute à partir du XVIe siècle. » Le château de Nantes n’est qu’un des châteaux des ducs de Bretagne, comme celui de l’Hermine à Vannes, et celui de Suscinio. La période où les ducs en font leur résidence principale se limite à « quelques décennies » dans la deuxième moitié du XVe siècle. Le Breton, cet étranger. L’historien aborde les relations de Nantes avec la Bretagne. Les Nantais ne parlaient pas breton, à part les immigrés venant de Basse-Bretagne. Mais, note Alain Croix, cela n’a « aucune importance » quant à l’appartenance ou non de la ville à une Bretagne qui s’est, dès le IXe siècle, constituée sur la base du bilinguisme. Pendant des siècles, pour les Nantais, un Breton est d’abord « un étranger », qui parle une autre langue. Étranger, comme les habitants de Carquefou, Bouguenais ou de Vallet le sont aussi, voici 400 ans, aux yeux des habitants de la ville. La question de l’appartenance à la Bretagne ne se pose pas. Se serait-elle posée « qu’il aurait été impossible pour un Nantais de se sentir breton, c’est-à-dire […] l’un des immigrés miséreux ». Le thème des relations de Nantes avec la Bretagne, n’intéressera pas les historiens avant la génération actuelle. « En partie, au moins, parce que ce lien était évident ; en partie, aussi, parce qu’une capitale s’intéresse peu ou pas du tout à ses immigrés. »

Le tournant de la Révolution. Jusqu’au XIXe siècle, notables et intellectuels nantais ne se démarquent pas des stéréotypes visant les Bretons. La Révolution constitue un tournant : pour l’aristocratie et les notables traditionnels, la Bretagne se retrouve réduite à la chouannerie. C’est une Bretagne bien particulière qui sera exaltée pendant des décennies par les notables, lesquels méprisent par ailleurs profondément les Bas Bretons de Nantes. La perception nantaise de la Bretagne change au XXe siècle. En particulier à la fin des années 1960, avec la vague de la culture bretonne, et la ratification de la charte de la culture bretonne en 1977 par le Conseil général de Loire-Atlantique.

Marc Le Duc – Ouest-France du 9 août 2008.

(1) Place Publique, n° 10, juillet-août, 10 €.

4 Réponses to “> Alain Croix : « Nantes est-elle bretonne ? »”

  1. Chouchenn Says:

    comment peut on etre historien et communiste???

    J'aime

  2. HB Says:

    Les historiens nationalo-identitaires sont disqualifiés mais je le cite car j’ai la réponse de Jean Guiffan qui me semble particulièrement pertinente.

    J'aime

  3. LSKCSKI Says:

    Très documenté , mais je me pose encore plus de questions, pour ce qui me paraissait une évidence !
    DONC, c’est une révision qui s’impose ?
    pauvre de moi !!!!!

    J'aime

  4. Anonyme Says:

    Nantes est-elle « paysdeloirienne » ? ou doit-elle le devenir ?

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :