> La maison du bonheur

10 septembre 2008

À deux pas des Turres, rue Fieux, où j’ai l’habitude de garer ma voiture lorsque je fréquente ma cantine préférée, une maison a toujours attiré mon attention, suscité mon admiration et titillé mon imagination. Depuis que j’ai jeté mon dévolu dessus, je me prends à rêver. Situé dans un quartier qui autrefois devait être l’apanage des maraîchers, c’est une maison de pas grand-chose. Elle possède un jardin dont l’entretien ne fait pas défaut mais dont l’aspect général fait penser à un désordre innommable. C’est une maison de campagne à la ville ou une maison de ville à la campagne. C’est comme on veut. Elle est au cœur de Toulouse, à 50 mètres de la station de métro « Mermoz » à proximité du quartier populaire de Bagatelle. Elle a tout pour plaire. Je l’ai d’ailleurs prise en photo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :