> Retour de Reims

17 novembre 2008

Basilique Saint-Remi

De retour de Reims, je pense sincèrement que le congrès de mon parti pouvait aboutir à une synthèse. Elle a même été écrite par les membres de la commission des résolutions issus des motions A, C et D. J’attends toujours la publication de ce texte mentionné à la tribune dimanche dernier par Alain Bergougnoux et Martine Aubry.

Il n’empêche, la synthèse n’a pas eu lieu car tout s’est focalisé sur le « dispositif humain. » Il ne nous reste plus qu’à choisir notre premier secrétaire pour faire triompher la ligne qui nous sied le plus.

Ségolène Royal a suffisamment de défauts pour que nous ne soyons pas obligés de les inventer. Le premier d’entre eux est de ne pas réussir une synthèse politique à elle-seule. Sa capacité à picorer dans l’ensemble des motions quelques idées pour alourdir encore l’ensemble baroque que constitue son offre politique est une de ses faiblesses. Je pense que son projet modernisateur comporte des bons côtés mais qu’il est d’une teneur trop instable pour que je lui accorde ma confiance.

Benoît Hamon est un camarade que j’ai connu au club Forum (jeunes rocardiens) et il possède de nombreuses qualités. Sa jeunesse n’est pas la seule. Il a le dynamisme et la volonté d’ancrer la parti à gauche et de le rendre opérationnel pour défendre les catégories sociales qui souffrent le plus. Je ne suis pas assez proche de son analyse politique pour le rallier.

Martine Aubry est une personnalité hors pair. Ministre, elle a montré qu’elle donnait suite à ses engagements pour la lutte contre les exclusions, la réduction du temps de travail, l’accès aux soins, la création et la promotion de nouveaux droits sociaux. Son combat politique est le mien. Je sais en outre qu’elle a une vision du parti socialiste ouvert sur la société et ouvert sur le changement. Elle saura changer le parti pour changer la gauche et pour changer la France. Elle est la meilleure synthèse que je connaisse. C’est pourquoi je la soutiens.

3 Réponses to “> Retour de Reims”

  1. kerzantrec Says:

    Entièrement « raccord » avec toi sur Martine Aubry, et aussi sur Benoit Hamon… Je souscris à 100 %.

    Simplement un petit salut à Delanoë, excellent maire de Paris -j’apprécie en voisin et, donc, en parisien… noctambule (parfois, pas trop souvent, on vieillit !!!), qu’il faudra veiller à associer à la hauteur de son talent…
    Momentanément quelque peu fourvoyé dans un attelage… passéiste, dirons nous ! Il n’a pas compris le besoin de RENOUVELLEMENT et de RENOVATION qui s’exprime dans le parti ! Et de nouvelles méthodes, de nouvelles pratiques, de nouvelles idées sont mieux portées par de nouveaux visages que par des « sortants » (même si dans son cas, ça peut paraître un peu injuste qu’il ait été ravalé au rang de « syndic des sortants »…)

    Et puis Ségolène… Elle a été notre candidate aux Présidentielles, et a rassemblé 17 millions de voix, dont beaucoup issues des milieux populaires, tragiquement absentes auparavant -notamment en 2002-, et de la jeunesse « issue de la diversité » selon la formule consacrée…

    Première je crois à se revendiquer de « la France métissée », elle a commencé à renouer les liens entre la gauche et les banlieues : il y a là, non certes un acquis, mais un élan à poursuivre ! Peut être ses « nouveaux » comportements, parfois déroutants (!), y ont ils aidés…? Ne stigmatisons personne : il y a besoin de tout le monde !

    Petit clin d’oeil à Chouka, en lien avec ton blog : comme toi, Chouka, j’aurais été sensible à une « offre » Vincent Peillon…

    C’est, avec le thème de la rénovation, la grande force, je crois, de sa motion : elle a su attirer les « jeunes » du parti : Vincent Peillon, donc, mais aussi Gaetan Gorce, Manuel Valls, Delphine Batho, Aurélie Filipetti, Najat Belkacem… sans ostraciser les « anciens » : Juju -Dray-, Rebsamen, Bianco, etc…

    A Martine Aubry de faire éclore les mêmes promesses, au niveau national -je lui fais confiance- comme dans les fédérations…

    Et justement… pour être ton ami de 15 ans (plus, déjà ?!?), Hugues, je connais -et j’atteste !- la réalité de ces mêmes qualités chez toi : tu les portes, elles te sont « naturelles », avec une évidente sincérité, une vraie liberté d’esprit, toujours canalisée vers et par un engagement jamais démenti… Au service ders valeurs de gauche, républicaines et humanistes !

    Je viens donc de signer l’appel de soutien à ta candidature… et j’espère que beaucoup nous rejoindront !!! C’est un défi, c’est un challenge… au service de ta fédé ! Et de l’action pour les plus humbles !

    CHANGE WE NEED ! YES WE CAN… With you !!!

    J'aime

  2. kerzantrec Says:

    PS ; je n’ai pas écrit ce commentaire par « sentimentalisme » affectif et ce n’est pas un « coming out », cool !!!

    Mais bien « sous réserve de vérification », depuis la Fac, le militantisme au MJS et au PS à Nantes, et notre amitié qui perdure -se renforce, j’espère, à l’aune américaine (private joke) !-.

    Petit aveu: je t’ai déjà dit mon admiration (si, si !!!) pour ton engagement à Sarajevo, et auprès des bosniaques, avec voyages… dangereux (!) aux époques troublées, guerrières, disons le mot, mais jamais je crois -je n’ai pas dû oser !- que tu m’avais « bluffé » en quittant ton poste d’assistant parlementaire nantais (au grand regret de ta députée Marie Françoise Clergeau, et de nous tous !) pour t’investir come travailleur social à Toulouse…

    C’est tout toi, ça. L’engagement…

    Tu vas me servir de modèle de militantisme !!! Moi qui suis un peu… « commentateur » !

    Bruno ROUALLAND

    J'aime

  3. chouka Says:

    Wouaw, mon blog atteint un nouveau pallier : on le commente désormais sur toute la blogosphère !

    Une candidature Aubry soutenu par Delanoë me va tout à fait.

    J’aurais été plus rétiscent s’il y avait Hamon (encore que lui soit bien plus compatible que le reste de sa motion).

    Mais un des problèmes qui empêche de toute façon de voter Ségolène est leur attitude passée : les Français ont voté pour la candidate PS, ce sont devenu les 17 millions de voix de Ségolène…
    Là il en serait pareil : je pourrais théoriquement me dire, dans un éventuel second tour, « je choisis Peillon et la rénovation contre un TSS artificiel et conservateur plus que porteur »;
    or mon choix serait immédiatement dévoyé et comptabilisé parmi les soutiens à la candidature de Ségolène en 2012…

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :