> Gwir (vrai)

15 décembre 2008

Gwir

Découvert grâce à la chronique de Catherine Clément sur France culture la semaine dernière, je suis en train de commander le livre de Michel Treguer « Gwir, qui se traduit par vrai en français.

Pour l’auteur, l’homme est un animal qui pense et qui parle ; qui pense parce qu’il parle. Prolongeant la variété des espèces qui est une condition de la vie, la diversité culturelle définit l’humanité. Il n’y a de Bretagne que si la langue bretonne existe. Les Bretons et aussi bien les Français sont massivement favorables à sa survie.

Mais l’État français reste en retrait sur nombre de conventions de l’Onu et de la Communauté européenne appelant au respect des langues minoritaires. Dans les termes où le problème est posé depuis plus de deux cents ans, il est sans solution : car les régionalistes et les centralisateurs, qui incarnent deux conceptions de la République, sont également sincères.

Examinant les événements de l’été 2008 qui ont abouti à une modeste inscription des langues régionales dans la Constitution française (Article 75-1), Michel Treguer propose les modalités d’une « paix des braves » qui permettrait à « la Bretagne de sauver sa culture et à la France d’améliorer son image internationale. »

Quand on voit la Fondation Chirac se préoccuper des langues indigènes, je regrette que notre pays ne se mette pas plus au clair sur une question qui la seconderait efficacement dans son combat en faveur de la francophonie.

13 Réponses to “> Gwir (vrai)”

  1. Bertrand Says:

    Je crois que je te préfère encore en européen. C’est dire…

    J'aime

  2. HB Says:

    Breton, Européen, Français… je ne me soucie pas du quand-dira-t-on !

    J'aime

  3. Bertrand Says:

    Du qu’en-dira-t-on, non?

    J'aime

  4. Chouchenn Says:

    breton et europeen ce n’est pas antinomique, loin de la.

    J'aime

  5. HB Says:

    YES WE CAN

    J'aime

  6. Bertrand Says:

    YES WE CAN…

    …Tiens, je comprends le breton, maintenant. :-)

    J'aime

  7. Hugues Says:

    Tu n’aurais rien entendu à la phrase suivante :
    « YA NI HELL OBER »

    J'aime

  8. Bertrand Says:

    ça veut pas dire YES WE CAN ?

    J'aime

  9. Hugues Says:

    Oui mais en breton.

    J'aime

  10. Filip Says:

    Et OBER en breton ça veut pas dire « au beurre salé » ?

    J'aime

  11. Hugues Says:

    Si seulement ça voulait dire « au beurre » ce serait forcément « au beurre salé »

    J'aime

  12. Hugues Says:

    Mais le breton ne ressemble pas tant que ça au français…

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :