> La mémoire des prêtres basques

15 juillet 2009

Miguel Asurmendi

En célébrant une messe, samedi 11 juillet à Bilbao, à la mémoire de quatorze religieux exécutés entre juillet 1936 et octobre 1937 par des troupes franquistes, les évêques du Pays basque ont lancé un gros pavé dans la vitrine très conservatrice de l’église espagnole. C’est la première fois, soixante-dix ans après la fin de la guerre civile, que des hiérarques du clergé rendent hommage à des prêtres tués par des partisans du général Francisco Franco.

Jusque-là, seuls des religieux « victimes de la persécution républicaine » avaient été célébrés en tant que « martyrs » par l’Eglise catholique. Comme ce fut le cas le 28 octobre 2007 à Rome, où le pape Benoît XVI procéda à la béatification massive de 498 d’entre eux. Auparavant, de 1987 à 2001, Jean Paul II avait béatifié pas moins de 474 prêtres espagnols, appartenant tous au camp des « nationaux ».

Guerre des chefs

Les quatorze religieux tués par les soldats de Franco dans la province de Guipuzcoa (Saint-Sébastien) s’étaient vu refuser par l’Eglise des funérailles publiques et avaient été rayés des registres des décès. « Le silence des responsables de notre Eglise sur la mort de ces prêtres n’est ni justifiable ni acceptable plus longtemps », ont déclaré les évêques basques dans l’homélie lue par le responsable du diocèse de Vitoria, Mgr Miguel Asurmendi. Ils ont demandé « pardon à Dieu et à nos frères » pour ce « si long silence (qui) a non seulement été une omission indue, mais aussi un manquement à la vérité, à la justice et à la charité ».

Dans la cathédrale de Vitoria, inaugurée par Franco en 1964 et dont l’un des murs est encore orné d’un aigle de Saint-Jean, symbole de la dictature, les évêques ont souhaité « faire oeuvre de justice réparatrice et réconciliatrice », se défendant de vouloir « rouvrir des plaies, mais aider à les guérir et à les alléger ». L’Association pour la récupération de la mémoire historique (ARMH), composée de familles de victimes du franquisme, espère que ce geste symbolique conduira l’Eglise « à arrêter d’apparaître exclusivement comme victime et à reconnaître sa collaboration avec les bourreaux ».

L’initiative des évêques basques est interprétée par la presse espagnole comme le premier acte d’une guerre des chefs au sommet de la hiérarchie épiscopale espagnole, dans la perspective de la succession du très conservateur Antonio Maria Rouco Varela comme président de la conférence épiscopale. Car Mgr Rouco, partisan de la ligne la plus dure, notamment face aux réformes « sociétales » du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, atteindra l’âge limite de 75 ans en 2011.

L’évêque de Bilbao, Mgr Ricardo Blazquez, chef de file des modérés, aurait les faveurs du Vatican pour prendre sa suite et entreprendre une restructuration de l’église espagnole. Benoît XVI vient de le choisir pour mener l’enquête sur les légionnaires du Christ. Selon les commentateurs religieux, le prélat basque aurait demandé et obtenu l’accord de Rome pour organiser la cérémonie du pardon de Vitoria.

Jean-Jacques Bozonnet
Article paru dans l’édition du Monde du 14.07.09.

La liste des quatorze prêtres tués par des soldats de Franco entre 1936 et 1937 :
– Martín Lecuona Echabeguren,
– Gervasio Albizu Vidaur,
– José Adarraga Larburu,
– José Ariztimuño Olaso,
– José Sagarna Uriarte,
– Alejandro Mendicute Liceaga,
– José Otano Míguelez C.M.F.,
– José Joaquín Arín Oyarzabal,
– Leonardo Guridi Arrázola,
– José Marquiegui Olazábal,
– José Ignacio Peñagaricano Solozabal,
– Celestino Onaindía Zuloaga,
– Jorge Iturricastillo Aranzabal,
– Román de San José Urtiaga Elezburu O.C.D.

+ d’infos :
Asociación para la recuperación de la memoria histórica
Déclaration du diocèse de Vitoria : Purificar la memoria, servir a la verdad, pedir perdón.

7 Réponses to “> La mémoire des prêtres basques”

  1. Giordano Bruno (2) Says:

    Enfin !!!

    Excellent… Merci d’avoir mis cet article du Monde en ligne, après l’avoir fait l’hiver dernier pour le rappel des propos du Cardinal SALIEGE, pendant la dernière guerre, lors du scandale Williamson, ou plutôt d’ailleurs le scandale intégriste, Raztinger compris…

    Si seulement Rouco Varela, ma bête (trèèès…) noire (comme sa chemise ?!?) pouvait être écarté !!! Les béatifications collectives espagnoles sous Jean Paul II et Benoît XVI étaient vraiment du grand n’importe quoi -au mieux…-!!!

    Je (te) renvoie à mes commentaires sur ton précédent blog, -sur le site du Monde-, en juillet 2006… C’est vraiment un des pires de la nomenklatura KTO, lui (avec Castrillon Hoyos, qui « s’occupait » des intégristes, avec le succès qu’on a observé…)

    Le Christianisme n’est lui même que lorsqu’il sert de « pont » entre les hommes, de chaque époque, de chaque culture. Et ce vautour, ce chacal, cette hyène puante, ce salaud au sens sartrien (le con à bonne conscience !) -j’adore les injures stal’s, cf mes commentaires de l’époque !- de Rouco Varela, tout à son apologie franquiste (idolâtre, va !) refusait le projet de ZAPATERO sur la mémoire -partagée-, qui permettait enfin d’enterrer dignement les Républicains et autres victimes du fascisme…

    Comme je l’ai dit alors, nos « cousins » -génétiques- les grands singes, respectent et honorent leurs morts… Rouco Varela, lui, n’est pas à ce niveau de l’évolution !!! Et il y a peu de chances qu’il l’atteigne jamais (à moins que… une conversion ???)

    Espérons qu’en Espagne… et ailleurs -au Vatican, en particulier !-, l’Eglise romaine (re)trouve sa dignité et les valeurs qui sont censées l’inspirer !!! Il y a du chemin à parcourir…

    Jésus, reviens, ils sont devenus fous, « addicts » au pouvoir et aux jeux de Cour (vaticanesque)… Un peu de « chasteté », Messieurs ! (Tiens, ça manque de femmes…). Ou renvoies nous un nouveau Jean XXIII…

    Giordano Bruno

    PS -qui n’a rien (?) à voir- : cheftaine Titine, au PS justement, serait bien inspirée de ne pas copier les mauvais exemples d’autoritarisme forcené et de retour accéléré vers le passé, bref de jouer les émules de R. Varela, même si le bô catalan, Manuel Valls, est parfois agaçant,dont acte, limite border-line…

    Vive la débat, Vive la Liberté !!!

    A propos, c’est pour quand, la Rénovation ?!? Le Vatican, la rue de Solférino : même blocages, même ringardise, même verrouillage !?!

    Bakounine ado

    J'aime

  2. Giordano Bruno (2) Says:

    Yo !

    Mes commentaires anti-Rouco Varela figurent sur ton précédent blog http://nucnuc.blog.lemonde.fr : ton post « El Païs » du 18 juillet 2006…

    J’y traitais cette enflure varelesque de cloporte néo-franquiste putridement ractionnaire, aussi…

    J’ai bien aimé me relire (en toute modestie, of course !!!)

    Tiens, dans la série, bravo à Didier Borotra, le sénateur-maire centriste de Biarritz (MoDem) qui a « aligné » l’évêque local, Marc Aillet, un intégroïde de la Communauté St Martin (soutane and co…)-entre parenthèses, les nominations d’évêques par Rome, tous plus fachos les uns que les autres, sont beaucoup plus dangereuses que les « gaffes » publiques des uns et des autres, qui, au moins, déclenchent des réactions conjoncturelles ! Là, c’est une ligne politique réac-intransigeante qui se met en place pour des décennies…Pauvre Eglise !- en « le rappelant à la Loi de la République », et notamment la Liberté, liberté d’expression et de manifestation, exprimant la « honte » (sic !) que lui inspiraient ses propos fort peu chrétiens mais -car !- ouvertement haineux et homophobes lors de la Gay Pride locale…

    A ce propos, Témoignage Chrétien a publié un intéressant dossier sur les « fidèles rebelles », « Mais pourquoi restent-ils catholiques » il y a 15 jours (je t’envoie la photocop’…)

    Byyeee, Bonnes Vac’s !

    BR de K, Rebel Hérétik

    J'aime

  3. Hugues Says:

    Qu’est-ce qui disait déjà ton copain ? Tu ne lâcheras donc jamais les catholiques, eux qui t’ont lâché comme une vieille chaussette !

    J'aime

  4. BZH nono Says:

    Mais… NOUS sommes l’Eglise, dear !!!

    Comme le disait une pétition autrichienne, signée par 500 000 cathos -chiffre énorme compte tenu de la population !- il y a quelques années, qui critiquait le « cléricalisme » et demandait le mariage des prêtres, l’ordination des femmes, l’égalite, etc…

    Et à laquelle Wojtyla et Ratzinger n’avaient répondu que par le mépris et les nominations d’évêques encore plus conservateurs pour « serrer les boulons » !!!

    Comme disait l’Evangile de ce dimanche, le Bon Berger s’est pourtant fait Agneau (de Dieu !)… et a donc appelé ses disciples, les « brebis » -et Le Nouvel Obs qui disait la semaine dernière, fort justement, « NON, nous ne sommes pas des moutons ! »- à devenir aussi « bergers » à Son image…

    Tiens, (ta) Cheftaine Titine pourrait méditer sur l’échec de cette tentative de « remise au pas » : la caporalisation n’est JAMAIS une réponse à un problème politique !!!

    OK, Valls va (trop ?) loin, Jack Lang et B.H.L. sont exaspérants, Dray désespérant -total’déprim’ lui…- et Montebourg… FUT conquérant, MAIS… jouer les « méremptoires » n’arrangera rien, pôvr’ Titine !!! T’aurais mieux fait de réagir -ça méritait un signe fort, quand même !!!- après la déroute du PS aux Européennes… T’es excellente à Lille, mais vraiment nulle de chez nulle rue de Solférino… Aussi nulle que les apparatchiks vaticanesques, tiens !

    A propos, si on l’exfiltrait là bas, la mère supérieure ??? Au moins là, elle passerait pour rénovatrice !!! Ah non, c’est vrai, y’ a pas de femmes… Ben justement, vu leur niveau, en leur refilant nos ringards, ça leur ferait des « modernes »… Hi hi hi !

    Don’t you think so…?

    nono, chroniqueur saint-simonien de lèse-majesté

    PS : c’est Marie-Agnès qui me « vire » -enfin, prétend me virer !- de l’Ekklésia… normal, c’est une facho !!! (elle aime le pape, elle… elle va bientot apprécier caporale Titine-la-cheftaine à ce rythme là ?!?). M’en fous, j’suis parpaillot, j’ai demandé l’asile politique chez les Protestants -et à Europe Ecologie aux Européennes… + 1 procu Front de Gauche, na- !

    Giordano B., Rebel Hérétik

    J'aime

  5. BZH nono Says:

    PS : Ségolène a raison de se placer « au desssus de la mêlée » et d’appeler au travail, de tous et de chacun !

    MAIS… Martine a (toujours !) tort… De se taire et de ne rien proposer depuis 6 mois, d’excommunier ceux qui alertent -certains pour leur compte, OK !- devant la faillite, aujourd’hui…

    Non mais c’est vrai… Fulminer une bulle d’excommunication -contre Valls en particulier, soit -c’est déjà trop !- mais aussi du coup contre la Rénovation en général (dont les Primaires, alors que même Fabius et Delanoë ont bougé sur la question)…-, outre, bouffre !!!

    Elle croit peut être à la légende de la papesse Jeanne, finalement… J’ai p’têt raison, en fait ?!? De caporale-chef au PS à Papesse au Vatican, elle doit vouloir la « promo » ?!?

    Elle a les qualités d’une digne successeure de Ratzinger, en tout cas : autisme, rigidité, caporalisme…

    Pauvres de nous !!!

    Renversons plutôt les tables à La Rochelle (cité… huguenote -historiquement-!)Vive la Réforme !!!

    Bakounine ado (nono, parpaillot)

    J'aime

  6. Hugues Says:

    Martine a toujours tort… de se taire ?!?
    Martine a toujours tort… de parler ?!?
    Martine a toujours tort… d’écrire ?!?
    Faut avouer que c’est assez systématique comme procès.

    J'aime

  7. Politic nono Says:

    Tu es touchant à défendre Titine… On t’a connu plus rénovateur !!!

    Et je te croyais favorable aux « primaires ouvertes »… qui, si j’en crois la presse, ne seront même pas évoquées (Chut, circulez, il n’y a rien à voir… Tout va très bien, madame la marquise !)à La Rochelle, la Première Secrétaire ayant « enterré » le rapport d’Arnaud Montebourg !

    Lequel dénonce un fonctionnement de type « RDA » dans Le Nouvel Obs d’hier -n° 2333, 23 au 29/7-.

    Si j’ajoute que Gérard Collomb parle lui de « brejnévisation » et que Charles Fiterman et Francis Chouat disent retrouver leurs souvenirs de la Place du Colonel Fabien après la défaite des… Européennes (!) de 1984, prélude à l’effondrement du PCF, dans ce même article de l’Obs titré « Les Gardes Rouges de la Maison Rose » -on n’est pas forcément d’accord avec l’analyse, mais il faut au moins l’entendre !-, tu vois que je n’exagérais pas spécialement dans mes commentaires…

    Où est l’analyse politique de cette débacle électorale, et de l’image catastrophique, à gauche (!), du PS ???

    Oui, cher nucnuc, Titine doit parler… mais si possible à bon escient ! Et « du fond », ça apporterait au débat… Quelle est sa ligne statégique ? Au lieu de ça, on ostracise toute dissidence, on menace « disciplinairement » -attention, une fois que c’est lancé, tout le monde y passe !- toute voix discordante .

    De l’air ! Ouvrez les fenêtres !!! Du sang neuf… Sinon, ce n’est pas la peine de dénoncer les potentats locaux, et il n’y a pas qu’en Languedoc (le Nord-Pas de Calais…): ce sera la même dérive et le même verrouillage au « sommet »…

    Vive le débat, Vive la Rénovation !

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :