> Un président qui ne parle que de lui

31 mars 2010

– On est passé du domaine réservé au domaine personnalisé. La marque, c’est Sarkozy ; la France est secondaire.

– Le général de Gaulle et François Mitterrand parlaient autrefois de la France ; aujourd’hui Nicolas Sarkozy parle de lui.

– Nicolas Sarkozy est visible, mais notre politique n’est pas lisible.

– On a l’impression que Nicolas Sarkozy est passé d’une position pro-Bush à une position anti-Obama.

Extraits de l’entretien avec Jean-Christophe Cambadélis par Pascal Boniface et Marie de Jerphanion publié dans La revue internationale et stratégique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :