> Vingt « activistes » du PSE à Bruxelles

10 décembre 2010

Aidé par la fédération et accueilli par Kader Arif, le groupe des socialistes européens de Haute-Garonne a tenu un séminaire de travail à Bruxelles du 6 au 9 décembre.

Au programme, rencontre avec le groupe socialiste du Comité des régions et la représentation des collectivités de Midi-Pyrénes auprès des institutions européennes. L’Union associe de plus en plus les pouvoirs locaux à la définition de ses politiques. L’impact territorial est analysé scrupuleusement et depuis le traité de Lisbonne, les avis du Comité des régions sont obligatoires. C’est Jacques Delors qui a initié le dialogue avec les élus et représentants des territoires afin de les associer en amont des décisions. Le principe de substitution, toujours en vigueur depuis Maastricht, respecte les niveaux de compétence en donnant la préférence au plus opérationnel. Une même situation prévaut dans les pays européens, les citoyens plébiscitent la gauche aux nivaux locaux et régionaux.

Le groupe a poursuivi avec le Parti socialiste européen. Accueilli par Philip Cordery, nous avons pu découvrir la consultation en cours pour renouveler nos propositions et la procédure ouverte de désignation de la direction. Le PSE innove en matière d’échanges direct entre élus et militants. Nous avons poursuivi nos rencontres avec la Fondation européenne d’études progressistes qui est le réservoir d’idées du PSE et le Forum progressiste mondial qui est son prolongement international. A chaque rendez-vous, les échanges ont porté sur la campagne pour la taxe sur les transactions financières, sur l’ampleur de la crise de la social-démocratie, sur la nécessité de renouveler notre offre politique. La droite européenne organise sciemment l’impuissance politique de l’Europe avec un discours conservateur qui pille les éléments de langage de la gauche et de l’extrême-droite populiste.

La visite du Parlement européen a été un moment fort avec la rencontre avec la Confédération européenne des syndicats. Au groupe de l’alliance progressiste des socialistes et démocrates, nous avons assisté au groupe de travail dont fait partie Kader Arif sur les affaires étrangères, le commerce international et les Droits de l’Homme. Ce moment privilégié a été une plongée au coeur de l’activité parlementaire européenne faite de majorité d’idées et de compromis. Du côté syndical, le discours a été offensif. Face aux plans d’austérité et de remise en cause des protections sociales nationales, la CES mène campagne contre les bonus, pour un étalement du remboursement des dettes et pour un fonds de solidarité. La situation est difficile mais nous avons rencontré des personnes volontaires qui ne ménagent pas leurs efforts. Ils attendent de leur côté, comme l’ensemble de l’Europe progressiste, que nous soyons à la hauteur en 2012.

———————————-

Pour nous rejoindre :

Le groupe de Haute-Garonne du PSE a pris le relais de la commission Europe de la fédération depuis 2009. Il rassemble les adhérents du PS qui ont fait le choix d’adhérer au PSE et que l’on appelle « activistes ». Pour nous rejoindre, il faut s’inscrire sur le site du PSE :
http://www.pes.org/fr/militants-du-pse
et nous avertir : pse31@laposte.net

———————————-

Rencontres réalisées entre le 6 et le 8 décembre 2010 :

– Parti des socialistes européens : Philip Cordery, secrétaire général, Ghislaine Robinson, chef d’unité communication et Sara Montinaro, assistante campagne,
– Forum progressiste mondial : Cecilia Gondard, administratrice,
– Représentation Midi-Pyrénées à Bruxelles : Yannick Proto, directeur,
– PSOE Europa : Carmen Madrid-Gonzalez, secrétaire générale,
– Groupe de l’Alliance progressiste des Socialistes & Démocrates : Kader Arif, Véronique De Keyser, Adrian Severin, Rosario Crocetta.
– Fondation européenne d’études progressistes : Ernst Stetter, secrétaire général,
– Comité des régions : Matthieu Hornung et Julien De Ridder, secrétaires du groupe socialiste,
– Section PS de Bruxelles : Nicole Fondeneige, secrétaire de section, Sylvain Lhermitte, secrétaire fédéral à l’Europe et administrateur à la Commission européenne en charge du programme de développement rural français, Emmanuel Petel, toulousain expert auprès de la Commission européenne et Michel Jeanson, ancien représentant de l’unité de normalisation à la commission européenne,
– Confédération européenne des syndicats : Patricia Grillo, responsable presse et communication,
– Parti populaire européen : Christine de Veyrac (ce n’était pas prévu mais insolite).

———————————-

Photos : facebook.

2 Réponses to “> Vingt « activistes » du PSE à Bruxelles”

  1. Philippe Says:

    Excellent. Cela me rappel un déplacement du même genre que tu avais organisé pour la fédération de Loire Atlantique et qui fut le premier de mes déplacements militant (j’avais été gâté !!!).

    J'aime

  2. Hugues Says:

    J’ai rencontré à l’occasion un membre du groupe socialiste du Comité des régions qui est un ami de Martine Buron qui lorsqu’elle est à Bruxelles séjourne chez lui… et retrouvé enfin la mémoire des lieux de cette visite des années 90. Le Parlement européen que nous avions visité à l’époque héberge aujourd’hui le Comité des régions et le Comité économique et social.

    J'aime


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :